top of page

Tout connaître sur L'apple Vision Pro


Lancement Vision Apple Pro

« Tout comme le Mac nous a fait découvrir l'informatique personnelle, et l'iPhone, l'informatique mobile, Apple Vision Pro nous fait découvrir l'informatique spatiale » Tim Cook, Directeur Général d’Apple 


Le 2 février 2024, Apple a lancé son premier casque de réalité mixte, également appelé "ordinateur spatial", le Vision Pro. Dans un premier temps, la société a choisi de limiter la disponibilité de ce nouveau produit aux États-Unis, probablement pour évaluer les premiers retours, améliorer l'expérience d'achat et gérer plus efficacement les stocks. À terme, le Vision Pro sera proposé à l'échelle mondiale. Des utilisateurs français ont pu le tester, mais certaines fonctionnalités restent encore bloquées, notamment l'accès à l'Apple Store, à iTunes, aux vidéos immersives et aux modifications de langues. Selon plusieurs analystes, Apple envisage de lancer le Vision Pro avant juin, avec le Canada, le Royaume-Uni et la Chine comme premières cibles. La disponibilité en France pourrait intervenir plus tard, probablement d'ici la fin de l'année 2024.


Ce dispositif révolutionnaire marque un tournant dans l'histoire de l'entreprise, qui prend cette fois le risque de commercialiser un produit alors que l'intérêt du grand public pour la réalité virtuelle est en déclin. Cependant, Apple positionne l'appareil davantage comme un outil adapté à un usage professionnel plutôt que comme une approche centrée sur le jeu, contrairement à ses concurrents. Cette stratégie à pour but de permettre à Apple de se distinguer sur le marché.


Les caractéristiques de l’Apple Vision Pro

Il a fallu plusieurs mois à l’entreprise pour persuader les consommateurs de l'utilité de son produit, qui se porte sur le visage et ressemble à un masque de ski.

Selon Apple, le Vision Pro ne peut pas être qualifié de casque de réalité virtuelle, même s'il répond techniquement à cette définition. La marque présente plutôt son appareil comme le premier ordinateur d'une nouvelle ère, qui signifierait la fin des écrans au profit d'une immersion totale. Avec sa forme de lunettes, le Vision Pro permet de visualiser le monde réel ainsi que des dizaines d'applications qui flottent au milieu de la vision. Il est ainsi possible de travailler, de passer des appels, d'enregistrer des vidéos en 3D, de se divertir ou simplement de se détendre.

Au moment du lancement, le nombre d'applications préinstallées sur le Vision Pro est relativement restreint. On suppose qu'Apple prévoit de sortir une version 2.0 avec davantage d'applications et peut-être des fonctionnalités supplémentaires.


La définition du Computing Spatial

Le Apple Vision Pro se veut être un ordinateur spatial. Mais qu’est ce que ça veut dire, exactement? 

La "computing spatial" est un terme utilisé pour décrire l'interaction entre les appareils numériques et le monde physique, où le contenu numérique est intégré de manière transparente dans l'environnement de l'utilisateur (Euh...cher Tim Cook, du coup il s’agit bien de réalité mixte non ? 😋). Elle implique des technologies telles que la réalité augmentée (RA) et la réalité virtuelle (RV) pour créer des expériences immersives où les utilisateurs peuvent interagir avec des objets numériques dans l'espace réel. La computing spatial permet aux utilisateurs de percevoir et d'interagir avec du contenu numérique comme s'il faisait partie de leur environnement physique, brouillant ainsi les frontières entre les mondes numérique et physique. 


Le point négatif: le prix

Aux États-Unis, l’Apple Vision Pro coûte entre 3 499 dollars (hors taxe) et 3 899 dollars (avec 256 Go, 512 Go ou 1 To de stockage). On trouve dans sa boîte deux sangles, une couverture pour le verre extérieur, une batterie, une mousse de rechange, une chiffonnette et un adaptateur USB-C double. 

Le principal reproche adressé au casque par la presse américaine concerne son rapport qualité-prix. Apparemment, l'expérience et les fonctionnalités offertes par le Vision Pro ne justifient pas une telle facture. Le prix que Apple prévoit pour le marché européen reste inconnu, dans le cas où l'appareil y serait un jour proposé.


Le point fort: Maîtrise du Passthrough

Dans le contexte de la réalité mixte, le Passthrough permet aux utilisateurs de voir le monde réel autour d'eux tout en portant le casque. Le terme « latence photon à photon du passage » indique le temps requis pour qu'un changement visuel réel parvienne à la rétine de l'utilisateur de casque.

Selon OptoFidelity, La première observation notable concerne la latence exceptionnellement basse de l'Apple Vision Pro, qui se situe autour de 11 ms. Apple avait annoncé une latence transparente de 12 ms, et le test effectué par l’entreprise confirme cette déclaration. Comparativement, les résultats des concurrents se situent généralement dans la plage de 35 à 40 ms, ce qui était considéré comme un bon niveau standard auparavant. Ainsi, il est possible de confirmer la véracité de l'affirmation d'Apple concernant sa réduction révolutionnaire de la latence transparente

Ci-dessous, vous pouvez voir les résultats de HTC VIVE XR Elite, Meta Quest 3, Meta Quest Pro et Apple Vision Pro.

Comparaison des résultats du passthrough casque RM

Mark Zuckerberg & Andrew Bosworth donnent leur avis 

Mark Zuckerberg, fondateur de Méta, s’est exprimé ce 14 février dans une vidéo instagram sur son essai du nouvel ordinateur d’Apple. « Je m'attendais à ce que le Quest soit un meilleur rapport qualité prix, car il est sept fois moins cher. Mais après l'avoir essayé, je ne pense pas seulement que Quest est le meilleur rapport qualité prix, je pense que Quest est un meilleur produit. Point final », a-t-il affirmé.


Il conclut en comparant les deux casques que, dans l'ensemble, le Quest offre une expérience utilisateur supérieure pour la plupart des activités en réalité virtuelle faisant ainsi la promotion de son propre produit. Il souligne des différences significatives, affirmant que le Quest est beaucoup plus confortable grâce à son poids plus léger de 120 grammes par rapport au Vision Pro. Zuckerberg met en avant un champ de vision plus large et une luminosité d'écran supérieure sur le Quest, en soulignant également la liberté de mouvement accrue offerte par le casque de Meta. Toutefois, il reconnaît que la résolution d'écran plus élevée du Vision Pro est également un avantage appréciable.


Vidéo instagram Mark Zuckerberg

Andrew Bosworth, CTO de Meta, s'est également prononcé sur le Vision Pro, donnant ses avantages et ses inconvénients personnels.

Un jour après que Mark Zuckerberg a exprimé son opinion sur Vision Pro, Andrew Bosworth reprend la même ligne mais entre dans des détails plus techniques.

Parmi les critiques qu'il émet, on peut citer le poids du casque et le flou de mouvement observé lors des mouvements de tête, ainsi que les caractéristiques de l'écran EyeSight qui altèrent son apparence (le faisant paraître bien plus âgé) et la présence d'un fil. Cependant, Bosworth souligne également quelques points forts du Vision Pro, notamment sa résolution et sa latence, son efficacité pour regarder des films, son intégration dans l'écosystème Apple, ainsi que sa capacité de suivi oculaire.


Ci-dessous, quelques citations intéressantes de son AMA:

  • "Je trouve le cordon vraiment surprenant. Non, ce n'est pas vrai. Si vous voulez avoir cette résolution, et cette latence, et que vous pilotez le système de cette façon, vous devez avoir un cordon. Donc En fait, nous avions en quelque sorte prédit cela sur la base des spécifications qui avaient fuité un an et demi plus tôt. Et nous avions raison."

  • "Je comprends pourquoi ils voulaient faire du métal, c'est comme si le métal et le verre faisaient partie de leur langage de conception. Mais le métal et le verre ne sont pas des matériaux de première qualité lorsqu'ils sont sur votre visage. Dans votre main, ils le sont, ils se sentent bien et ils réagissent bien. Mais sur votre visage, la légèreté est la matière premium."

  • "Nous avons un prototype, vous l'avez déjà vu, d'EyeSight. Je pense que notre prototype de recherche était en fait meilleur, et je ne pense toujours pas qu'il vaille le coût ou le poids qu'il ajoute."


L'engouement sur les réseaux sociaux

L'Apple Vision Pro est déjà un succès sur les réseaux sociaux. Des photos et vidéos qui suscitent forcément beaucoup d'intérêt. Des utilisateurs qui mettent en scène l’utilisation du casque vision pro dans les transports en commun, dans la rue et même… en voiture (souvent au bord d’une Tesla). 



Il est possible que vous ayez aperçu certaines de ces vidéos circulant sur les réseaux sociaux. Elles mettent en scène des individus qui n'hésitent pas à exhiber un produit valant 3500 dollars devant leurs yeux. En dehors du risque de vol, il est clair qu'il existe également un risque de casse en cas de chute ou de problèmes divers liés à l'environnement.

L’Apple Vision Pro est évidemment pensé pour une utilisation statique, à domicile, dans une chambre ou assis dans un avion mais certainement pas au volant d’une voiture. 

Rassurez-vous, il s’agit là de mise en scène. Le fonctionnement de l’interface de la reconnaissance des mains n’est pas pensé pour une utilisation en mouvement. Lorsqu’une application est lancée, elle prend une position fixe dans l’espace dans lequel vous vous trouvez. Ces vidéos ne servent qu’à générer du buzz !


L'impact de l'apple vision pro sur le secteur de la Réalité Mixte

La principale contribution d'Apple au domaine de la réalité virtuelle ne réside pas tant dans l'innovation de son produit, l'Apple Vision Pro, dont la plupart des fonctionnalités ont déjà été explorées par d'autres acteurs, mais plutôt dans sa capacité à rendre la réalité étendue (XR) socialement acceptable, voire désirable, pour un public non technique. Le Vision Pro est perçu comme un objet de luxe aspirant, ouvrant la voie à une adoption massive grâce à son exposition à des dizaines de millions de personnes par le biais des magasins Apple et de leur clientèle. Notamment, selon Forrester, 36 % des clients Apple aux États-Unis ont un revenu annuel dépassant les 100 000 dollars, ce qui renforce cette tendance.

L'année 2024 est identifiée comme un tournant pour l'industrie de la réalité étendue (XR), avec le Vision Pro élevant la norme en matière de produits XR très bien conçus. Ce niveau de qualité élevé, combiné à une accessibilité accrue et à un intérêt grandissant pour la XR dans tous les secteurs de la société, marque le moment où les pionniers de ce domaine peuvent briller et exploiter les années de recherche, d'expérimentation et de déploiement de produits XR.


Lors d’une interview le jour du lancement Tim Cook, à la question : Mais comment voyez-vous cela être utilisé par les gens dans leur vie quotidienne ? Il a répondu “Oh, je pense que cela va être utilisé de tant de manières différentes parce que c’est un ordinateur spatial. Vous savez, l’iPhone nous a introduit à l’informatique mobile, le Mac à l’informatique personnelle, ceci est le premier ordinateur spatial. Les gens vont interagir de différentes manières. Certains se connectent avec FaceTime et autres, certains s'entraînent dessus, les chirurgiens s'entraînent dessus, le nombre de cas d’utilisation est juste énorme, comme un ordinateur, oui, c’est juste énorme parce qu’il y a déjà plus d’un million d’applications pour cela. C’est un ordinateur, mais c’est un casque et vous êtes vraiment immergé dans ce monde que vous pouvez créer avec cela, mais il contient beaucoup de technologies révolutionnaires.”





Comments


bottom of page